samedi 28 avril 2012

Carnet 3 - D'un Passage à l'autre

Pour vous mettre en appétit, quelques spécialités vietnamiennes, à déguster avec les doigts ou les baguettes :
Chao : soupe de riz Chao Bi Chao Bo ou Chao Ga
Cao Lau : (Spécialité de Hoi An) Pâtes, sauce, légumes et viande de porc
Banh Xeo : galette à base de farine de maïs et de riz, cuit comme un crêpe, germes de soja, crevette, viande de porc

Recettes d’Hoa :
www.bencau (à côté du pont)
Les spectacles et concerts
Denis Guigon* et Jean Cabane m’ont permis de réaliser à bien cette étape essentielle de mon voyage artistique : jouer à plusieurs reprises devant un public majoritairement vietnamien, venu en famille. Deux soirées où j’ai jeté en pâture mon personnage noir et blanc, un jeu décalé, des chansons saupoudrées de français et nappées de borborygmes. Bien entendu, j’en ai gardé des traces filmées, enregistrées, pour « retravailler le travail ».

D’un Passage à l’autre
Deux spectacles différents ont été donnés à Hoi An.
Mon solo « PasSage » s’est très vite transformé en duo visuel et musical de style music hall, grâce au talentueux guitariste Binh. Il compose, il interprète. L’an passé, pour Lucie Verpeuton, nous nous sommes rencontrés et avions tous deux répété et joué. Une complicité de scène s’était alors très vite mise en place. A l’occasion de ce nouveau spectacle, Binh m’a proposé quelques-unes de ses compositions qui sont allées de pair avec mon jeu.

« Chansons de voyage » La seconde partie comprenait les textes et musiques pour la plupart écrits sur mon vélo, sans papier ni crayons ; forcément : comment voulez-vous que je tienne le guidon ! Ecrites entre Cambodge et Vietnam, je les ai donc chantées et Binh à la guitare, a été parfait. « Ce musicien-là, c’est d’la balle ! » Il bosse rapidement et invente, qualités essentielles puisque notre langage commun lors des répétitions et durant la prestation aura été l’oreille et le son. En effet, je n’écris pas la musique : je la siffle ou la fredonne, la joue au piano, l’interprète à la guitare. J’ai donc trouvé un Alter Ego, de surcroît un très bon partenaire de jeu.

Concluons ce Tour: closons, closons. Et voilà! J’ai joué et chanté au Vietnam. N'est-ce pas classe? Mais si, Môssieu-Dâme. C'est la classe et je n'ai pas à rougir de ce que j'y ai présenté, c'était une Première Honnête. J’ai surtout été accueilli dans des conditions agréables. Un festival « Passage » à ébaucher l’année prochaine ? Avec par exemple « Train Des Gens », avec Julia en duo visuel burlesque ? A réfléchir mais le travail a déjà été entamé et l’aventure est tentante. La Compagnie Lavifil va-t-elle connaître un nouveau tournant, en plus de son plaisir à taquiner le Conte ? Un rêve supplémentaire, et un de plus.

AVIS aux lecteurs : les soutiens amicaux, culturels et financiers pour développer ce projet artistique seront alors les bienvenus.
Remerciements incontournables
Aussi antinomique que cela vous paraisse, mon voyage en solitaire n’existe et ne se construit qu’à travers les rencontres.

Thank you, Binh, for your patience and your talent, Friendly.
Merci à l’ami Figaro pour m’avoir appris quelques tours de passe-passe très vite assimilés et intégrés dans le spectacle… Efficaces ! et avec plus de représentations à l’avenir, plus précis encore. Merci à Domi pour son coup d'oeil metteur en scènique, à Jérôme et CedriX pour le prêt de la salle à Baroja. Merci à Denis Guigon, son hospitalité, nos discussions théâtrales, ses frites maison et son cabaret. Merci à Jean, Hoa et l’équipe de l’Ami Galerie. Merci à Adèle pour avoir filmé les prestations, un très bon outil de travail, la video.

A très bientôt, pour le prochain carnet N°4. « Laos... sur la montagne »Départ de Hoi An, traversée du Laos. Un Tigre bleu en forme qui file droit sur des routes à 30 km/h.

*Denis Guigon dit Denis O’Hara dit encore "OD" est né en 1957. Jusqu’en 1984, il se consacre «aux voyages d’études» parcourant la planète du Japon à l’Afrique du Sud en passant par l’Indonésie, le Vietnam… Il s’est ensuite tourné vers le théâtre, d’abord comme comédien puis auteur et metteur en scène. Il a dirigé des ateliers d’écriture durant plusieurs années. Ses pièces ont été montées en France, en Belgique, en Suisse et au Vietnam.
Et maintenant, la séance commence !Les commentaires seraient longs pour un Blog, autant vous présenter ces deux soirées chaleureuses en photos.

video

NB: Vous souhaitez me laisser des messages, écrivez-les simplement sur "Commentaire". Je les reçois directement sur ma boîte mél.google.blog.spot.com. Je vous remercie d'avance pour vos encouragements qui me sont régulièrement d'un soutien précieux. Je pense à vous, Pyerrot.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Excellent, belle continuation.

Anonyme a dit…

Ahhhhhhhhhhhhhhhhhhh The Artist, y'en a pas qu'à Hollywood !
Bisous de Mémé Lili, ça lui change de PBLV...
Marie

Anonyme a dit…

Je reste sans voix comme ceux qui ne trouvent pas leur voie...
Toujours épaté par ta folie, ton imagination, ton enthousiasme..
Respect.
Tu me donnes envie de voyager, d'ailleurs dès demain je vais au Luxembourg...en voiture.
Bravo Pyerrot.
Signé : X(!)

Anonyme a dit…

et Pyerrot. Mefie-toi. Certains guitariste deviennent barbus à ton contact. Bonne suite d'aventures

Jérôme P

Anonyme a dit…

juste trois lettre: FOU

Anonyme a dit…

Passage pas sage, ou passage très sage ??
Un peu des 2 semble t il :-)

Allez bonne fin de séjour Mr le Comte.

Luc